Le douglas :


Environ 30% de nos approvisionnements

PSEUDOTSUGA MENZIESII. C’est une espèce d’arbre de la famille des PINACEAE, originaire de la côte Ouest de l’Amérique du Nord. Il peut atteindre une grande taille. EN France, le plus haut recensé se trouve prêt du barrage de Chartrain dans le département de la Loire (42), il mesure 67 mètres. Le second répertorié à 61 m se situe en Corrèze, prêt du Viaduc des Farges.

Le Douglas est un arbre à croissance rapide. Il possède d’excellentes propriétés mécaniques. Imputrescible à cœur, il est largement utilisé pour la construction et l’aménagement extérieur.

Son bois est de couleur brun rosé avec un aubier jaune brun clair.

En France, il représente l’une des premières espèces utilisées en reboisement, en particulier dans le Massif Central. Sa belle couleur rouge et son veinage prononcé lui confère une touche esthétique indéniable.

Avec un Massif de plus de 420 000 hectares, la France est le premier pays Européen producteur de Douglas. L’accroissement Biologique est estimé à 6 millions de m3 par an soit une productivité comptabilisée à 15 m3/an/ha.


L’EPICEA COMMUN :


Cette essence représente 60% de nos approvisionnements annuels

PICEA ABIES. Arbre résineux de la famille des PINACEES et du genre PICEA. D’origine Européenne, il ne pousse de façon naturelle et spontanée qu’à partir de 400 mètres d’altitude.

Cet arbre mesure généralement 35 à 40 mètres mais peut atteindre 60 mètres sur certaines stations. Il possède un bois blanc, sans aubier distinct. Son écorce est brun-rougeâtre, écaillée lorsqu’il est jeune, brun-gris aux écailles plus épaisses en prenant de l’âge. Fonction de la densité, les arbres s’élaguent naturellement, expliquant ainsi la faible taille et quantité des nœuds.

Réputé robuste, il supporte des températures négatives (-35°, -40°). Il est néanmoins sensible aux champignons et aux attaques d’insectes, notamment des coléoptères comme les scolytes.

Il fournit un bon bois. Si les accroissements sont fins, il servira à la menuiserie, au placage, à la fabrication de poteaux. Les billons de faibles diamètres sont quant à eux destinés à l’industrie (Pâte à papier, panneaux de fibres, emballage et coffrage), les grumes, transformées en bois de charpente.

Vous désirez plus d’infos


Vous désirez des informations, laissez vos coordonnées et un commercial vous rappellera dans les meilleurs délais